Le zéro déchet

par | Août 5, 2019 | 4 commentaires

Adepte du mode de vie “zéro déchet” depuis 2015 et convaincu que cette démarche peut apporter plus de bonheur et faciliter la vie de ceux qui l’adoptent, je souhaite prendre le temps de vous accompagner dans les premiers changements.

 

Qu’est ce que le zéro déchet ?

Il s’agit avant tout d’une démarche personnelle. Nombreux sont les points d’entrée dans ce mode de vie : santé, écologie, économie par exemple. De mon côté, c’est l’aspect santé et plus particulièrement au niveau de l’alimentation que m’est venu le déclic pour m’amener au premier changement. Un documentaire sur l’élevage des saumons norvégiens montrant les conséquences désastreuses à la fois en mer, pour les saumons ainsi que pour les futurs consommateurs m’a ouvert les yeux sur la fabrication des aliments industriels. A une époque où je mangeais beaucoup de sushis, cela a été un premier test pour ma volonté !

J’ai donc modifié ma consommation alimentaire : plus de cuisine, moins de transformé et de plus en plus vers le bio. Cela ne s’est pas fait en 1 jour mais j’ai tout de même rapidement senti les bénéfices de la démarche. Me voilà acteur de ma vie sur un aspect que je maîtrise bien : la cuisine.

C’est une des clés du mode de vie zéro déchet : devenir acteur de sa vie, choisir et non plus se laisser imposer des choix que l’on devine néfaste, à la fois pour nous mais aussi pour les autres et la planète.

Et vous, quel est votre déclic pour initier des changements vers le zéro déchet ?

Initier un changement dans son mode de vie n’est pas une chose facile et demande du temps et de la volonté. Mais un changement devient vite une nouvelle habitude et cesse de nous demander un effort d’organisation pour le mener.

C’est pourquoi le zéro déchet est une suite de changements que l’on va mener les uns après les autres. Un changement radical est possible mais de mon point de vue plus risqué : il est plus simple de s’attaquer à un aspect à la fois. Voici une liste d’idées de changement, qui vous paraitront plus ou moins facile en fonction de votre mode de vie actuel :

  • Faire ses courses en vrac (épiceries de quartier, marchés de producteurs)
  • Privilégier les achats d’occasion (pour l’équipement du vélo par exemple)
  • Composter ses déchets organiques (résidus végétaux de cuisine : 30% d’une poubelle standard)
  • Coller un “Stop pub” sur sa boîte aux lettres (30kg de déchet par an d’évité)
  • Fabriquer ses produits d’hygiène ou trouver des alternatives (le vinaigre ou le savon de Marseille sont d’excellentes alternatives au liquide vaisselle ou aux produits de nettoyage ménager)
  • Cuisiner plus souvent
  • Tendre vers une consommation locale

Une préférence pour commencer ?

Deux derniers points par rapport à la démarche. Ne restez pas seul dans vos changements, parlez en autour de vous, demandez conseil ! En effet, seul on peut aller plus vite parfois mais aussi être rapidement bloqué par manque d’idée ou d’astuces. En en parlant autour de vous, vous trouverez forcément quelqu’un qui a rencontré les mêmes problèmes et les a surmontés à sa manière : ensemble, on va plus loin !

Enfin, n’ayez pas peur du “zéro”. L’idée est surtout de nous pousser à la réflexion permanente autour de nos actions : quelles conséquences en terme de déchet va engendrer mon action ? C’est cette question qui est à la base de ce mode de vie et le rend excitant : il y a toujours une alternative à trouver et on a toujours à apprendre des autres !

Convaincu par ce mode de vie ? Je vais apporter des précisions par thématiques dans les articles à venir. Notamment autour du vélo mais pas seulement !

4 Commentaires

  1. AnDroKtoNe

    Bonsoir

    Comme je suis au RSA (donc je touche 480€ par mois plus 120€ d’APL, soit 600€ auquel je dois retirer : EDF 110€/mois, ma part de loyer (reste à charge) 80€, Internet 20€, Téléphone : 20€, il me reste donc 370€/mois pour payer le reste, donc le plus dur chaque mois c’est… les 30 derniers jours (cf. Coluche). 🙂

    En novembre 2018 j’ai vendu ma moto, très bien d’ailleurs puisque j’en ai tiré 1700€.
    Avec cet argent je me suis acheté un vélo neuf (un Trek FX2 Femme (version « col de cygne ») à freins à disques hydrauliques) pour 500€.
    Puis je me suis payé un moteur Bafang BBS02b 36V avec 2 batteries 36V 11.6Ah pour avoir suffisamment d’autonomie
    sachant que j’ai 51 ans, je suis en « gros surpoids » (1m76 pour 104 kgs), je n’ai jamais été sportive car même adolescente j’étais incapable de faire une trentaine de kilomètres (alors que je faisais du vélo tous les jours) et je suis restée 35 ans sans faire d’activité sportive, ma santé a toujours été « imparfaite », bon c’est pas pour faire pleurer dans les chaumières, mais j’ai quelques petits souci et du coup c’est pas évident tous les jours.

    Pas grave, je surmonte toujours les obstacles. Il me faut, parfois, souvent, du temps voir même beaucoup de temps.

    Du coup, j’ai fini par monter le moteur électrique sur le vélo fin février 2019 et depuis je fais du vélo dès que mon emploi du temps, ma santé et la météo me le permettent. Aujourd’hui j’ai fait une bonne balade de 57 km ^^ (mon record). Le compteur affiche maintenant presque 1300km.

    Je prends un pied magistral à rouler à vélo, avec l’aide du moteur c’est sur mais ça reste toujours beaucoup plus écolo que n’importe quel autre moyen de transport en dehors du vélo « musculaire ».

    Et puis grâce à Vélectron (le p’ti nom que j’ai donné à mon vélo) j’améliore ma santé et ma condition physique, bon pour l’instant c’est pas flagrant mais déjà ça me fait du bien au ciboulot et ce n’est pas négligeable…

    Tout ça aussi pour dire que mon vélo m’a coûté la peau du derrière, je dirais dans les 2100€ environ (j’ai ajouté un guidon papillon (c’est trop top ce guidon), des éclairages, un compteur, une corne (façon vieux tacot), un super antivol U Kryptonite avec le câble, plus un autre U et 2 câbles (eux de qualité moindre mais bon ça multiplie l’enquiquinement pour les voleurs), des sacoches chinoises pas chères que j’ai déjà réparées, un super porte bagage Zefal, une béquille, des garde boue.

    Au début j’avais du mal à aligner plus de 20 km sans avoir l’arrière train en marmelade et suite à une visite chez mon vélociste (Legall à Landerneau à 10 bornes de chez moi), ce dernier m’a dit qu’un « cycliste » réglerait probablement mon problème de derrière douloureux, alors je me suis laissé délester de 68€ (une très grosse somme pour moi) et franchement je m’en félicite ! Depuis je peux faire une cinquantaine de bornes avant que ça devienne intenable. 🙂

    Ensuite je m’en suis acheté 2 autre sur un site chinois bien connu, je sais c’est loin mais les 2 m’ont coûtés à peine plus de la moitié du premier pour un confort certes inférieur mais de vraiment très peu.

    J’achète beaucoup sur LeBonCoin et j’utilise aussi le site http://www.donnons.org où je donne souvent mais je récupère aussi divers objets, suivant mes besoins et les offres.

    Mes profils LeBonCoin et Donnons :
    http://bit.ly/ProfDon
    http://bit.ly/profilLBCJessB

    Depuis quelques années mes intestins sont devenus encore plus farceurs qu’avant, du coup certains jours je ne peux pas mettre le nez dehors, il faut que je reste proche des toilettes :$ et ils sont devenus intolérants (mais pas allergique) au gluten, ça me facilite pas la vie mais je fais avec.

    Et donc depuis plusieurs années je mange au maximum bio et principalement de chez Biocoop mais ce n’est pas la majorité de mon alimentation par manque de moyens. Depuis une dizaine d’années déjà je ne mange quasiment plus de nourriture industrielle. Je fais le plus souvent mes repas de A à Z ainsi que ceux de ma colocataire.

    Ces trois dernières années je me suis achetée 2 jeans neuf et 3 tee-shirts neufs, pour le reste c’est de l’occasion, c’est moins cher et c’est mieux pour l’environnement…

    Depuis plus de six ans je me lave au savon de Marseille, j’utilise un shampoing et un dentifrice bio de chez Biocoop… et de ce jour j’ai vraiment moins de problèmes dermatologiques.

    Pour mon informatique, j’ai donné mon multifonction à jet d’encre et me suis achetée (un gros investissement de 240€) un multifonction Laser (Brother DCP-9020CDW) dont les cartouches durent vraiment longtemps et surtout elles coûtent 320€ (le lot de 4) chez Brother mais 80€ en compatible !!!… Ça aussi c’est écologique car ça dure longtemps et puis contrairement aux jet d’encre dont les buses se bouchent en séchant rapidement, les lasers fonctionnent toujours aussi bien même après une longue période d’inutilisation.

    Pour ce qui est de mon matériel de camping, j’ai récupéré une tente 2 seconds de Décathlon (c’est très large mais bon c’est ce que j’ai), j’ai un duvet qui doit avoir une vingtaine d’années, enfin tout ce qu’il me faut même si ce n’est pas neuf ça fait l’affaire.

    Bref, je suis sur le chemin de la décroissance, quoique je j’ai jamais été une acheteuse compulsive.

    Réponse
    • Les routes de la transition

      Bonjour,
      Tout d’abord je voulais vous dire que j’ai un peu honte du délais pris pour vous répondre, j’en suis désolé.
      Ensuite, il y a plusieurs sujets dans votre commentaire :
      Budget : il est de mon côté nettement supérieur car mes revenus sont actuellement de 1400€ auxquels je retire 10€ de téléphone, 175€ de loyer (toutes charges comprises) et 115€ de remboursement de prêt d’une ancienne vie. Ces dépenses réduites sont l’aboutissement de choix de vie allant vers la sobriété et le minimalisme : je vie maintenant dans un chalet de 18m2 en Bretagne. Malgré cela je ne fais pas de folies car je suis en train de monter un projet professionnel. Côté alimentaire, j’estime mon budget à 70€ par semaine : j’ai une alimentation végétale et soit bio soit sans traitements chimiques. Pour réduire un peu le budget alimentation tout en gardant une bonne qualité, il existe des groupements d’achats, connaissez-vous le principe ? (Biocoop c’est vraiment ce que j’ai trouvé de plus chère mais parfois il n’y a pas autre chose à côté de chez nous).
      En tous cas j’ai l’impression à vous lire que même avec votre budget serré, vos habitudes de consommation vous permettent de concilier une activité cycliste régulière. C’est plutôt positif 🙂

      Pratique du vélo : je trouve que votre approche est la bonne : vous n’êtes pas au top physiquement alors vous commencez par le vélo à assistance électrique. C’est une bonne façon de s’y remettre. Je ne sais pas si le coin où vous habitez le permet (vallonné ou non) mais l’idéal à mon sens serait d’utiliser de moins en moins l’assistance au fur et à mesure de vos sorties, qui doivent être le plus régulières possibles. J’ai moi même été en léger surpoids et je dois dire que mon premier voyage à vélo (10 jours : 1000km) m’a beaucoup fait perdre de poids que je n’ai pas repris depuis (c’était donc sans doute de trop 🙂 ).
      Bref, continuez comme ça, ne vous arrêtez pas (sinon c’est le retour des douleurs aux fesses, qui sont normales pour un début) !

      Équipement et achats : je ne peux que vous encourager à acheter votre équipement, qu’il soit vélo ou non, d’occasion. Vous aurez de meilleurs prix que le neuf pour une meilleure qualité que des objets vite fait en Chine. En plus ce sera plus écologique : que du bonus :). Je comprends que vous le faites déjà, il s’agit ensuite de privilégier l’achat d’occasion sur l’achat neuf. Si on ne trouve pas ce qu’on cherche tout de suite, tant pis, on attend l’occasion et on fait sans en attendant 🙂 (c’est comme ça que je fonctionne et parfois je n’achète finalement rien car je m’en suis sorti sans l’objet convoité).

      J’espère vous avoir apporté quelques compléments 🙂

      Au plaisir de vous rencontrer à l’occasion d’une rencontre CCI ou un tour de Bretagne 😉

      Nicolas

      Réponse
  2. AnDroKtoNe

    J’ai dit une *onnerie pour le loyer, c’est pas 80€ c’est 180€ 😦 donc c’est pas 370 mais 270€ par mois qu’il me reste … oups

    Réponse
    • Les routes de la transition

      Merci pour ce commentaire détaillé et très intéressant, je prendrai le temps d’y répondre d’ici peu 🙂
      Nicolas

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code